You are here

Critères de candidature spécifiques à certains secteurs

Des critères de candidature spécifiques s'appliquent aux entreprises et organismes des secteurs suivant:

  • Santé
  • Environnement
  • Enseignement professionnel
  • Textile

Santé
Les établissements suivants correspondent à notre définition des PME (du secteur privé) de la santé:

  • Etablissements privés de santé (à but lucratif)
  • Les hôpitaux, les établissements de santé mentale, les établissements pour handicapés mentaux, les laboratoires, les cliniques dentaires, les stations thermales, etc. Les établissements non privés de santé (à but lucratif) en gestion privée, ou qui sont des sous-traitants privés.

Il importe de remarquer que l'élément de secteur privé (à but lucratif) doit être clairement énoncé dans la demande. Nous axerons nos services uniquement sur les organismes de santé qui sont responsables de leur propre financement, ce qui veut dire qu'ils ne doivent pas pouvoir recourir à des ressources publiques.

La définition d'environnement favorable couvre les organismes (publics et privés) de santé qui stimulent ou soutiennent (directement) le secteur privé de la santé, tels que des organismes sectoriels pour les entreprises du secteur de la santé. Dans ce cas aussi, il est impératif que la demande indique clairement la façon dont l'organisation soutient l'activité de PME du secteur de la santé.
Environnement

PUM accueille favorablement les candidatures de PME, d'organismes et d'instituts d'état, ainsi que d'organisations non gouvernementales, si l'expert PUM peut contribuer aux solutions environnementales avec des missions généralement courtes.

Les projets environnementaux de PUM sont :

  • Ordures municipales: prévention du gaspillage, ramassages distincts, recyclage, transport, terreautage et rejet final. Gestion planifiée des déchets.
  • Déchets industriels et dangereux : réduction des déchets, réutilisation et recyclage, modification des processus industriels et du traitement des déchets en vue d'un développement raisonné.
  • Eau potable : production d'eau, purification de l'eau.
  • Eaux usées : réduction, épuration de l'eau (d'égout).
  • Pollution du sol : décontamination de sol pollué.
  • Réduction de la pollution en général : technologie propre dans l'industrie et l'agriculture.
  • Énergie : gestion de l'énergie, économies d'énergie, production énergétique conventionnelle et durable : solaire, éolienne et bio énergie.
  • Production plus propre : prévention et réduction des déchets et des émissions pendant le processus de production (y compris des solutions "en bout de chaîne").
  • Développement de la nature.

Enseignement professionnel
PUM accueille favorablement uniquement les candidatures de projets soumises par le secteur privé (associations, groupes de sociétés etc.) concernant l'enseignement professionnel. La demande doit contenir une description claire du besoin et le nom d'une école impliquée dans le projet. Si la demande est acceptée, un protocole d'accord tripartite (secteur privé, école et PUM) indiquant les activités que PUM et l'école effectueront, sera signé. Les partenaires du secteur privé surveilleront le projet. De tels projets ont habituellement une durée relativement longue, avec plusieurs missions de différents experts. Pour la première mission, les 400 euros habituels sont payés, et pour chaque mission consécutive, 200 euros.

Textile
En raison des progrès énormes dans la production de textile de certains pays ces dernières décennies, PUM a cessé d'envoyer des experts aux pays suivants : Algérie, Tunisie, Maroc. En dépit de restrictions similaires pour quelques états en Inde, les demandes sont examinées cas par cas, en fonction de la valeur ajoutée que PUM peut apporter. Pour ce secteur, la condition relative au nombre d'employés est : entre 50 et 500 employés.